Traitement de charpente afin de lutter contre les insectes à larves xylophages comme le capricorne.

Tout savoir sur le traitement de charpente

Le traitement de votre charpente, de vos poutres sont essentiel, si vous souhaitez protéger votre patrimoine en bon état. 

Protéger votre charpente, oui, mais contre quoi ? Le bois de votre charpente évolue au fil du temps, et au bout d’une dizaine d’années, sans traitement adéquate, la charpente perd sa protection initiale.

Elle se retrouve alors exposée aux attaques des insectes à larves xylophages, mais également aux champignons. De plus, les infiltrations d’eau vont endommager le bois, et affaiblir la structure de votre maison.

Le traitement de charpente par injection ou par gel pour pour arrêter les insectes à larves xylophages
Traiter votre charpente contre les insectes à larves xylophages.

Les insectes xylophages, véritable fléau de la charpente

Les structures en bois sont vulnérables pour les insectes à larves xylophage, c’est-à-dire que les insectes qui vivent dans le bois et se nourrissent du bois de votre charpente.

Le capricorne des maisons

Le capricorne des maisons est un insecte à larves xylophages de la famille des coléoptères.

Il va pondre dans le bois et ses larves, qui peuvent vivre entre 3 à 10 ans en fonction des conditions, vont se nourrir du bois, créer un véritable réseau de galeries, ce qui évidement peut être la source de dégâts importants, d’où l’obligation de traiter votre charpente.

Les larves de la vrillette

Les larves de la vrillette sont aussi xylophages, elles vont également se nourrir du bois de la charpente s’il n’est pas traité. Une seule vrillette adulte peut pondre entre 30 et 50 œufs, qui donneront autant de larves, qui resteront à l’état larvaire jusqu’à 11 ans.

Le lytcus

Ces insectes xylophages pour la plupart ne peuvent pas digérer seuls la lignine sans la présence de champignons ou de bactéries symbiotiques. Il est donc impératif de traiter le bois de votre charpente contre ces insectes lignivores, afin de conserver une charpente saine.

Comment reconnait-on une charpente attaquée par des insectes xylophages ?

Plusieurs signes avant-coureurs sont susceptibles de vous mettre la puce à l’oreille et de favoriser la détection d’infestation de votre charpente.

D’abord, vous constaterez des petits trous, des pièces de bois percées, des zones vermoulues, grâce à la présence de petits tas de sciure de bois au sol. Dans ce cas, votre charpente est en train de subir une attaque d’insectes à larves xylophages, comme les capricornes, les vrillettes, les lyctus et autres termites.

En revanche, si votre charpente ou de vos poutres ont des alvéoles, des noircissures ou bleuissures, alors, cette fois-ci, l’attaque vient d’une moisissure ou d’un champignon, et là aussi, il faut impérativement traiter votre charpente.

Deux traitements sont possibles pour votre charpente, le traitement préventif et le traitement curatif :

Le traitement préventif du bois de charpente

Le traitement de charpente préventif, concerne toutes les structures en bois de plus de dix ans. Il s’agit du délai à partir duquel le traitement initial du bois s’estompe et l’expose aux agressions des insectes à larves xylophages.

Ce traitement protège votre habitation, et la conserve en bon état.

Le traitement curatif de votre charpente en bois

Le traitement curatif est utilisé pour arrêter de manière immédiate l’infestation de votre habitation par les insectes à larves xylophage.

Dans les deux cas un traitement du bois de votre charpente restera moins onéreux que la réfection partielle ou totale de votre charpente. Que vous optiez pour un traitement préventif ou curatif, ils se feront soit par injection soit par gel.

Un traitement de charpente par injection ou par gel ?

Traitement par injection

La technique de traitement par injection est plutôt recommandée pour des charpentes dites traditionnelles. Ce dernier est conseillé pour traiter et protéger le bois des attaques d’insectes à larves xylophages.

Alors que la technique de traitement par gel s’applique pour des charpentes plus fines comme celles de types « fermette ».

Traitement par gel

Le gel pénètre dans le bois en le dotant des propriétés nécessaires pour s’opposer à une attaque d’insectes à larve xylophages.

Le traitement par gel est réalisé en pulvérisant sous pression les faces accessibles du bois, tout en étant injecté dans les points d’ancrage des les zones de contact avec la maçonnerie et les pièces de bois.

Processus de traitement

Le processus de traitement est, dans les deux cas, sensiblement le même.

Il débute par un sondage de la charpente, permettant de bien repérer les différentes zones infestées par les insectes à larves xylophages.

Puis buchage une à une de toutes les parties vermoulues du bois de votre charpente.

Ensuite, un brossage suivi d’un dépoussiérage méthodique, dans les deux cas, pour supprimer les toiles d’araignées et autres poussières, afin de favoriser une meilleure pénétration du produit.

Arrive alors l’installation des injecteurs pour bois en polypropylène, matière inaltérable, avec tripe ceinture d’ancrage dans les trous.

Après avoir bâcher le sol pour le protéger des éclaboussures et autres débordements, il faut procéder à l’injection du produit sous haute pression, et jusqu’à suintement du bois.

Pour un traitement de charpente efficace, nous vous conseillons d’effectuer une double pulvérisation de l’ensemble des pièces de la charpente, pour éliminer les insectes restants.


Ces articles devraient vous intéresser :

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.